Comment aménager son espace de travail : le kit de l’employé

 

 

Les conditions de vie au travail sont indiscutablement facteurs de motivation. Travailler dans un cadre qui soit à la fois agréable, à notre convenance et fonctionnelle permet ainsi d’améliorer la concentration et l’efficacité de l’employé face à la charge de travail qui l’accapare. D’où l’importance de savoir aménager son espace de travail.

 

Etape 1 : L’agencement des locaux

Un aménagement adapté aux dimensions de l’espace

plan aménagement

La première grande étape doit se fait calmement face à un plan. Le but étant d’aménager l’espace disponible au nombre de personnes habitant la surface. Pour garantir suffisamment de liberté à chacun, il faut vous assurez de respecter 10 m² moyens par personnes.

Un aménagement adapté à la luminosité

Il est important, lorsque l’on souhaite aménager son bureau de penser aux ouvertures. Les locaux où je travaille présentent-ils suffisamment de luminosité ? Il faut pour cela évaluer les besoins en luminosité de chaque lieu de votre bureau, tout en pensant à respecter la norme NF EN 12 464 qui vient fixer des niveaux minimum luminosité. 

Celle-ci impose par exemple : 500 lux pour une activité d’écriture et traitement de données, 750 pour le dessin industriel et 500 lux pour les salles de réunion et de conférence. Elle réglemente également les espaces extérieurs au travail : 40 lux pour les voies de circulation intérieures et 60 Lux pour les escaliers et les entrepôts.

Lux ? Kezako ? Il s’agit d’unité de mesure qui quantifie l’éclairement, c’est-à-dire le flux lumineux traversant une surface. L’éclairement en un point se mesure à l’aide d’un petit appareil, le luxmètre.

Attention, les chiffres indiqués par la loi correspondent à l’éclairement minimal en tout point de la pièce. Lors du dimensionnement, veillez donc à l’uniformité. Vérifiez que l’éclairement ne varie pas de plus de 70% entre le point le plus lumineux et le point le plus sombre de la pièce.

Globalement, lors de vos achats de lumières, privilégier les lampes ajustables (ça tombe bien cela respecte également la norme NF X 35-103 !) pour pouvoir adapter l’éclairement au besoin, et éviter l’éblouissement en mettant des grilles et abat-jours à vos lampes.

Pensez également à placer les écrans d’ordinateur perpendiculairement aux fenêtres pour éviter l’éblouissement, qui peut occasionner le malaise oculaire chez les travailleurs de bureau et provoquer des symptômes tels qu’une fatigue oculaire, trouble de la vision ou encore des maux de tête, des douleurs aux épaules, au dos et cou.

Un aménagement adapté au sol 

Le contact entre le sol et le siège peuvent fragiliser vos sols et laisser des traces. 

Si vous avez cette possibilité de pouvoir choisir vos sols, ce qui n’est pas le cas de tous, sachez que certains types de sol sont plus adaptés à un certain type de fauteuils de bureau. 

En France, la majorité des fauteuils de bureau  sont équipés de roulettes pour moquette. Cependant, si votre siège est utilisé sur un sol dur type parquet, carrelage, les roulettes ne seront pas adaptées.

Elles ne glisseront pas et risquent de casser rapidement du fait de la pression trop forte exercée par le sol dur. Pour ces sols là, privilégiez des fauteuils de bureau aux roulettes sol dur celles-ci sont équipées d’une bande plastique supplémentaire qui entoure la roulette permettant de conserver votre sol intact. 

Il existe également des tapis protège sol, plaque de bicarbonate transparente, celle-ci fera en sorte que les roulettes ne touche pas directement le sol.

A présent, vous pouvez aménager le mobilier de vos locaux. Élaborez un premier plan de positionnement en veillant à laisser un espace libre de 80cm derrière chaque bureau. Pour accéder aux postes, assurez un couloir dégagé de 90 à 150cm de largeur selon votre nombre d’employés. Ainsi, vous désencombrez le bureau, un élément essentiel pour le confort de tous. Ces normes permettent également d’anticiper les évacuations en cas d’incendie.

Etape 2 : Les indispensables à un bureau

 

Le bureau 

Le choix du bureau est libre et dépend de l’usage qui en sera fait, et surtout de comment vous souhaiter l’aménager. Nous vous recommandons de ne pas sélectionnez  un plan de travail de moins de 120cm de longueur et 80 cm de profondeur. 

Vous avez la possibilité d’opter pour le bureau individuel ou le bench. Les bench peuvent accueillir 4, 6, 8 personnes voire plus, ils sont simples d’utilisation, efficaces et facile à aménager. Le bench est un concept qui évolue sans cesse pour répondre à l’ensemble des besoins en matière d’espaces de travail et dans en même temps une solution efficace qui répond à des réalités commerciales.

En ce qui concerne les bureaux individuels assez conventionnels , vous pouvez désormais opter pour un bureau électrique réglable en hauteur. Vous pourrez ainsi alterner les positions assises et debout au travail et vous sentir mieux. 

Petit conseil : afin d’éviter l’éblouissement (réglementé par la norme AFNOR), optez pour une surface mat.

Le Fauteuil de bureau 

Soft Chair EA 219 Vitra Charles & Ray Eames

La position assise couramment utilisée dans le monde professionnel peut avoir sur le long terme des effets néfastes sur la santé. Il est donc important de réduire au maximum l’inconfort des employés. Dans l’idéal, pour diminuer le plus ces risques, il faut s’asseoir de la manière suivante :

  • Dos bien calé contre le dossier, les yeux de la personne doivent être alignés avec l’écran. 
  • Les coudent forment un angle droit et les avant-bras sont à l’horizontal.     
  • Pour finir, les pieds  sont bien à plat sur le sol et les genoux forment un angle supérieur à 90°.

 

Pour satisfaire ces points, il est important d’investir dans du mobilier de bureau adapté.  Un siège de bureau ajustable, à la taille du collaborateur et un support pour surélever l’écran du PC sont primordiaux. Enfin, pour veiller au bon maintien du dos, un siège ergonomique suivant l’inclinaison dorsale est recommandé.

Pour plus de détails, consultez notre guide pratique pour bien choisir son fauteuil de bureau.

L’éclairage 

Lampes Bubble de Nelson

Lors de vos achats privilégiez les lampes ajustables, (elles respectent la norme N FX 35-103 )  pour pouvoir adapter l’éclairement au besoin, et éviter l’éblouissement en mettant des grilles et abat-jours à vos lampes. Il existe aussi les lampes à intensité réglable, vous permettant ainsi d’ajuster votre éclairage à tous les moments de la journée en fonction de la luminosité. Vous pouvez ainsi moduler l’apport de luminosité, combler le manque de lumière naturelle et l’adapter aux activités de votre journée. 

Les éléments de sécurité

La loi impose aux entreprises plusieurs éléments dans la conception de vos bureaux. Tout d’abord, vous devez élaborer un plan d’évacuation sur lequel vous ferez notamment figurer vos issues de secours. Vous devrez investir dans un système d’alarme (à partir de 50 employés) et, si vos locaux font plus de 300m², de désenfumage. Pour finir, la loi stipule que vous devez tester vos installations de sécurité tous les 6 mois.

ETAPE 3 : Choisissez un mobilier adapté à vos goûts 

De nombreuses tendances d’aménagement de bureau voient le jour. En passant des bureaux stimulants où vous trouverez des salles de créativités avec pouf, hamac au bureau écolo où les bâtiments laissent place au vert, prévoyant des plantes vertes, des bassins, jardins… L’agencement de son espace de travail, se doit d’être à vos goûts. 

Les matières 

Il existe de nombreux revêtements de fauteuils de bureau, toutefois certains revêtements demandent plus d’attention et de précautions que d’autre et tous n’ont pas les mêmes fonctionnalités.

Les textiles 

Le coton, la laine et le lin sont des matières difficiles à entretenir. Il est préférable lorsque l’on choisit un fauteuil de bureau en tissu de favoriser des mailles serrées qui ont une meilleur qualité que les larges.    Ils sont solides et agréables et sont pour la plupart anti-transpirants. 

Les matières synthétiques

Les matières synthétiques en  fonction des différents fabricants sont confortables et plus fermes, il est préférable de les tester avant l’achat. 

Le hytrel 

Il permet de répartir le poids du corps, ce matériaux est notamment utilisé par le fabricant Herman Miller sur le model AERON

Le Cuir 

Le cuir est un matériau souple, résistant et  agréable au toucher qui se forme à votre morphologie avec le temps. Il demande aussi beaucoup d’attention, le cuir a besoin d’être humidifié et hydraté pour ne pas craqueler. 

Les couleurs 

La couleur de vos mobiliers dépend tout d’abord de vos goûts personnels. Toutefois certaines couleurs comme le blanc sont à éviter, car c’est une couleur salissante. La moindre poussière ou tache de café sur un revêtement blanc est visible et difficile à enlever. 

La personnalité 

Vous pouvez également aménager votre espace à votre personnalité, si vous êtes de nature stressée, pourquoi ne pas utiliser les boules de yoga comme siège. Elles permettent d’être en mouvement et de se détendre. Si vous êtes créatifs pourquoi ne pas installer des pouf ou des hamacs…

ETAPE 4: Les espaces détentes 

Les bureaux sont non seulement des espaces de travail mais aussi des espace de vie. Les activités effectuées ne sont pas tout le temps liées à des obligations professionnelles. 

Ces dernières années de nombreux espaces de bureaux se sont créés pour améliorer le quotidien de l’employé. Les salles de détentes, cafétéria modulables, salles de créativités permettant aux employés de se relaxer. 

Vous êtes désormais un expert en ce qui concerne l’aménagement de vos locaux ! Vous pouvez maintenant choisir le style et la décoration qu’il vous plaît. Tant que vous respectez les distances réglementaires, veillez à avoir un éclairage fort et uniforme et investissez dans des fauteuils ergonomiques et des bureaux larges, la santé et le confort de vos collaborateurs seront préservés.

Vous avez désormais tous les outils en mains pour aménager votre espace de travail,  à vous de jouer !